Organiser la fête des voisins

fete_voisinsaffiche150A chacun son immeuble en fête

Le 26 mai prochain, la Fête des voisins 2009 fêtera son 10ème anniversaire. Initiée à Paris, elle concerne maintenant de multiples pays et 7 millions de participants.  L'expérience vous tente ? Le site officiel d'Immeubles en fête vous suggère dix conseils pour réussir votre fête. Pour ma part, j'ai deux petites années d'expérience : voici comment j'ai adapté à ma sauce ces dix conseils, en fonction de mon tempérament et de la situation particulière de notre immeuble. Quelle que soit la formule que vous adopterez, rompre l'anonymat et parler avec ses voisins, ça change la vie !

1 . Parlez-en à vos voisins

Le conseil du site officiel

Ne préparez pas la fête tout seul dans votre coin. Le meilleur moyen de faire venir du monde à la Fête des voisins c'est d'en parler autour de vous et d'impliquer vos voisins dans la préparation. Plus vous serez nombreux à préparer la fête, plus le bouche-à-oreille fonctionnera.

Mon expérience de "timide"

Je n'ai pas vraiment osé aller sonner chez les voisins pour les impliquer : je trouve ça insurmontable.
Je me suis contentée d'aller chercher les affiches à la mairie et de les coller dans l'entrée. J'avais rajouté avec un gros feutre  "Rendez-vous dans le hall à 19 h, apportez un petit quelque chose à grignoter. Claire Flury au ..... étage, face à l'ascenseur".

Ce sont les voisins qui sont venus et ont dit "j'apporterai une tarte, un cake, mon fond de bouteille de Martini, etc."
Je n'ai eu qu'à répondre "ce sera parfait".

Une précision pour les habitants d'immeubles anciens : n'oubliez pas l'escalier de service et les occupants des "chambres de bonne".

2 . Soignez la publicité

Le conseil du site officiel

Récupérez des affichettes chez nos partenaires ou sur notre site web pour les disposer dans le hall de votre immeuble, sur les portes d'entrées et dans les ascenseurs. Téléchargez sur notre site les tracts et les invitations que vous pourrez personnaliser (date, heure et lieu de l'apéritif).

Mon expérience de "radine"

En 2009, les partenaires ont changé. J'irai chercher les affiches au supermarché voisin.
La solution d'imprimer les affiches soi-même me semble trop onéreuse, au vu du coût des cartouches d'encre.

3 . Trouvez le bon lieu

Le conseil du site officiel

fetevoisins21Prévoyez de tenir la fête dans les parties communes de l’immeuble (cour, entrée, hall, porche, jardin…) plutôt que dans l’appartement d’un habitant. Ce sera moins intimidant pour les gens qui ne connaissent pas grand monde dans l’immeuble.
Si vous n’avez aucun lieu disponible dans l’immeuble, il est possible de faire cela sur le trottoir ou dans la rue : attention aux problèmes de sécurité et… de voisinage.
Pensez à prévoir des solutions de repli en cas de mauvais temps.

Mon expérience de Parisienne

Il a plu les deux fois où nous nous sommes réunis : nous avons donc chaque fois trouvé refuge dans le hall qui est assez grand.
Espérons que nous pourrons pour une fois nous installer dans la cour.

4 . Installation

Le conseil du site officiel

Pensez au matériel pour installer un buffet (tréteaux et planches, tables) mais aussi à des sièges, notamment pour les personnes âgées.

Mon expérience de "flemmarde"

Il faut prévoir une grande planche avec des tréteaux pour poser les plats et les boissons qu'apportent les voisins. Nos gardiens sortent leur table de camping et, au fur et à mesure des besoins, les voisins remontent chez eux pour apporter une desserte, des chaises pliantes, des tabourets en plastique, etc... Cela se passe très bien.

5 . Le boire et le manger

Le conseil du site officiel

Tous les goûts sont dans la nature ! Prévoyez donc des boissons avec et sans alcool. Les punch et autres sangria sont en général appréciés pour leur côté festif. Prévoyez aussi de quoi grignoter : biscuits apéritifs, légumes crus, charcuteries, amuse-gueule.
Le mieux est que chacun apporte sa contribution à la constitution du buffet.

Mon expérience "d'organisatrice pas angoissée"

Ce n'est pas la peine de programmer, comptabiliser, donner des instructions. Le mieux est de laisser chacun faire ce qu'il a envie de faire : la voisine grecque apporte des feuilles de vigne farcies, les jeunes du 6ème ont de la bière dans leur frigo, le cordon bleu aura pris le temps de cuisiner des clafoutis, le fin connaisseur de vins fera découvrir ses trouvailles, etc...

Mon expérience de partager les frais d'un buffet prouve qu'il y a toujours trop et que les apports s'équilibrent.

En tant qu'initiatrice de l'opération, je me suis chargée de la nappe, serviettes en papier, assiettes, couverts et verres en plastique.
Et encore de prévoir des cendriers et d'installer une très grande poubelle   !

6 . N’oubliez pas les enfants !

Le conseil du site officiel

Les enfants sont toujours bon public pour les fêtes. Ne les oubliez pas dans l’organisation : nourriture adaptée, boisson sans alcool, bonbons, ballons, etc.

Mon expérience de "sportive assoiffée"

Même s'il n'y a pas d'enfants, les boissons non alcoolisées sont indispensables : c'est aussi moi qui avais acheté quelques litres d'eau gazeuse et il n'en est pas resté une seule.

7 . N’hésitez pas à faire connaissance

Le conseil du site officiel

Le jour de la fête, ne restez pas dans votre coin. Le but est de mieux connaître ses voisins, alors faites le premier pas et présentez-vous. Les timides vous en seront reconnaissants. Si votre immeuble ou votre résidence est très grand, imaginez des étiquettes pour indiquer le nom de chacun.

Mon expérience de "bourrue"

Si vous ne vous sentez pas l'âme d'un hôte ou d'une hôtesse parfait(e) ou, comme moi, n'êtes pas expert en conversation, vous pouvez faire confiance aux voisins : s'ils sont venus à la fête, c'est qu'ils avaient envie de faire connaissance ou de passer un petit moment ensemble, ils vont se débrouiller.

8 . Participez vraiment

Le conseil du site officiel

Ne soyez pas spectateur mais acteur de la fête. Impliquez-vous dans l’organisation et mettez-vous à la place des autres. Imaginez des solutions pour ceux qui sont gênés pour participer : garde d’enfants, maladie, handicap.

Mon expérience de "démocrate"

fetevoisins3Je ne suis pas vraiment d'accord avec ce dernier conseil. Il me semble important de respecter la liberté de chacun d'assister ou non à la fête des voisins. Pour ma part, je trouve qu'il n'y a pas lieu de chercher des solutions à la place des autres, sauf si ceux-ci vous le demandent expressément. Il suffit de dire que les bébés et les enfants sont les bienvenus. Les personnes âgées ou malades doivent rester libres de leur décision sans avoir à ressentir de culpabilité. 

9 . Soignez l’ambiance

Le conseil du site officiel

Pensez aussi à la décoration (guirlandes, fleurs, plantes) et à la musique. Mais attention à ne pas importuner les voisins qui ne participeraient pas à la fête. Ce n’est pas le jour pour se fâcher avec votre entourage !

Mon expérience de "toujours pressée"

Je pense plutôt que l'idée principale est de faire simple pour que chacun se sente à l'aise. Bien entendu, si un organisateur de la Fête des voisins a envie de se faire plaisir avec une belle déco ou un fond musical sympa, tant mieux. Mais ce n'est en aucun cas une obligation.

10 . Ce n’est qu’un début

Le conseil du site officiel

La fête des voisins est un début, un premier pas pour mieux vivre dans son environnement quotidien. Qu’elle soit une occasion pour démarrer des projets en commun, pour rompre avec l’anonymat et l’isolement.

Mon expérience de "couche tôt"

Ce sera la troisième année que nous ferons la fête. J'en prends l'initiative car je pense qu'une fois dans l'année, il est bon de passer un petit moment avec les personnes qu'on rencontre habituellement dans l'escalier et que, si je ne le faisais pas, personne ne le ferait. Je veille à ce que l'organisation reste "légère" : pour moi d'abord car je n'ai pas beaucoup de temps à y consacrer, pour les habitants de l'immeuble ensuite car l'idée que je me fais de mon rôle est de me contenter de proposer.

Chaque année, sont présents à peu près 2 occupants sur 3. Certains ne viennent pas et c'est leur droit, d'autres ne font que passer et boire un petit verre, certains convient leurs amis, d'autres s'impliquent beaucoup en préparant de bons petits plats. Les derniers restent très tardivement à discuter dans la cour et je dois dire qu'il y a longtemps que je suis remontée chez moi en leur confiant le soin de tout ranger !

Claire Flury

Les photos et les 10 conseils sont extraits du site Immeubles en fête que je remercie.

Une réflexion au sujet de « Organiser la fête des voisins »

  1. Ping : Actualités du mois de mai 2009 | Organiser anniversaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *