Les jeux en équipes : comment constituer les équipes ?

Des jeux pour former les équipes

Le programme d'animation prévoit des jeux en équipes.
Reste pour l'animateur la responsabilité de décider comment les groupes seront constitués.
Laissera-t-il à chacun la liberté de jouer avec ses partenaires préférés ?
S'en remettra-t-il au hasard ?
Est-ce l'occasion à saisir pour contraindre les invités à faire connaissance et à s'entendre, coûte que coûte ?
Attention ! L'exercice comporte des petits pièges et beaucoup de divines surprises !

Longtemps après, on se souvient encore de l'appréhension ressentie dans la cour de récréation à l'idée de rester parmi les derniers sélectionnés quand le capitaine auto-désigné de groupe des "éperviers" choisissait ses co-équipiers  ! On peut écarter définitivement cette solution humiliante puisqu'on peut former les équipes de beaucoup d'autres manières, qu'on a classées ici de la moins contraignante à la plus directive.

Choix personnel

Pourquoi, après tout, ne pas laisser tout simplement les invités choisir avec qui ils ont envie de faire équipe ? Il faut penser aux  amoureux et aux cousins éloignés qui ne se sont pas vus depuis longtemps et qui seront très contents de passer un moment ensemble : il serait peut-être cruel de les séparer. L'inconvénient de cette solution est que la constitution des groupes peut être assez longue, réveiller des inimitiés et laisser sur le carreau des personnes nouvelles ou seules.

Pour contrecarrer un peu la tendance humaine à aller au plus simple, on peut désigner pour commencer seulement les premières personnes de chacune des équipes, à charge pour celles-ci de choisir une deuxième personne, cette deuxième personne désignant à son tour une troisième et ainsi de suite ..... En compliquant encore, en fonction de la composition de l'assistance, imposer d'alterner une fois une femme, une fois un homme, une fois un enfant, etc., afin de forcer l'équilibre entre les groupes.

Sélection au hasard

Ce serait dommage de faire intervenir le hasard sans organiser un petit jeu pour se mettre dans l'ambiance !

Un jeu consiste à gonfler des ballons (de préférence avec un gonfle-matelas pneumatique si les invités sont nombreux) : autant de ballons que d'invités et autant de couleurs de ballons que d'équipes souhaitées. L'animateur tourne le dos aux invités regroupés derrière lui et place tous les ballons devant lui. Il lance les ballons un à un derrière lui, comme une mariée qui lance son bouquet ! L'invité qui a réussi à attraper un ballon s'éloigne du groupe. Les équipes sont constituées de joueurs ayant récupéré un ballon de couleur identique.

Un second jeu requiert que l'organisateur prépare des "puzzles" dont les morceaux seront à assembler par les joueurs. Il peut sélectionner des pages d'un magazine dont le papier est assez fort : autant de pages que d'équipes. Puis, il découpe de façon aléatoire chaque page en autant de morceaux que de membres souhaités par équipe. Lors de la soirée, les invités reçoivent un morceau et doivent chercher dans l'assistance qui sont les propriétaires des autres morceaux de son puzzle.

Le même principe est utilisé si doit constituer des groupes de deux : on distribue aux joueurs un carton indiquant un membre d'un couple célèbre (Roméo) ou d'une expression (ying, couci), à charge pour lui de retrouver celui ou celle qui possède le carton Juliette, yang ou couça.

Choix imposé par l'organisateur

Sans relever complètement du hasard, le critère de regroupement imposé peut être fantaisiste : tous ceux qui sont nés un jour pair ou impair (si on doit partager la salle en 2), du même signe astrologique, qui ont les yeux bleus, qui portent un pull de la même couleur, etc...

Enfin, nec plus ultra, reste la solution adoptée par les animateurs qui souhaitent équilibrer leurs groupes et faciliter les rencontres : jouer ensemble reste un moyen sûr de nouer ou d'approfondir des relations.  Les plus perfectionnistes répartiront les invités selon des critères rationnels : hommes/femmes (en séparant les couples), croulants/mâtures/jeunes pousses, costauds/rachos, grosses têtes/têtes de linotte, etc .... L'exercice est difficile et expose l'organisateur à de nombreuses réclamations (avant, pendant et après la fête) : c'est la loi du genre, il fallait bien caser tout le monde et il est difficile d'éviter les "erreurs de casting". Mais on se consolera avec tous ceux qui auront été ravis de découvrir que leurs co-équipiers étaient géniaux !

Claire Flury

Encore un petit mot sur les équipes : penser à leur donner un moyen de se reconnaître entre eux et leur demander de se trouver un nom.

Ici, l'équipe identifiée avec un ruban orange au complet présente les objets collectés pendant la chasse au trésor
(photo Anthony Voisin)

Une réflexion au sujet de « Les jeux en équipes : comment constituer les équipes ? »

  1. Ping : Un jeu en équipes pour célébrer le héros de la fête | Organiser fête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *